Le club

comité

L’organigramme du comié pour la saison 2018 – 2019

Valoche

Valoche

Présidente

Passionnée de tennis, et supportrice des équipes du TCK, c’est avec l’ambition de faire vivre votre club, que je me propose de vous livrer régulièrement des rubriques signées à la volée, sans amorties, servies par les meilleures intentions, sans lober les vérités !

1/Depuis combien de temps es-tu présidente du TCK ?

Depuis septembre 2004, j’avais 25 ans, j’étais la plus jeune présidente en fonction à l’époque !
2/Ta plus grande fierté et ton espoir en tant que présidente

Fierté : L’école du tennis, les titres par équipes notamment le dernier en date : celui de Champions d’Alsace catégorie Vétérans, et l’espoir : monter en nationale avec des jeunes du club
3/ Des projets pour le TCK ?

Le remplacement de la bâche du court couvert numéro 1 et la construction d’un 4ème court extérieur
4/Ton plus beau souvenir tennistique

Ma première performance en deuxième série, championnat hiver contre une 5/6
5/Ton rêve tennistique

Jouer l’Open de Kembs, je n’ai jamais eu le niveau, cette année je peux participer
6/ Que détestes tu qu’on te dise après une défaite

Bien joué alors que j’ai perdu
7/ Quel compliment aimerais-tu entendre, mais que l’on ne te fait presque jamais ?

T’as bien couru (LOL, LOL et re-LOL)
8/Le plus important dans un sac

Une deuxième raquette, le certificat et accessoirement les clopes et le Ricard (re re LOL)
9/La tenue la plus rédhibitoire

Jouer avec des chaussettes de ville
10/PSG ou OM ? :

OM
11/ Les deux exploits français qui t’ont le plus marqué

2 records : Lavillenie à 6m16, le match de tennis le plus long Mahut – Isner à Wimbledon en 2010
12/ Tu as l’occasion de jouer la finale du double mixte à Roland, avec qui et contre qui

Avec Alexandre Girodeau contre Gasquet et Cornet et on les explose
Entretien réalisé sans détours, avec toute le répartie qui caractérise Valoche, un parcours exemplaire pour cette Kembsoise de naissance, totalement dévouée à la cause de son club. Entourée de ses fidèles collaborateurs au sein du comité, et de l’ensemble des bénévoles, c’est avec enthousiasme qu’elle défend le TCK tant auprès des instances fédérales, de la ligue (Valérie fait partie du comité directeur de la Ligue d’Alsace), que de la commune ! Cette proximité avec les sphères dirigeantes du tennis, et le dialogue ouvert avec la municipalité, lui ont permis de donner au club ses lettres de noblesse :

En 2007 : 131 membres au TCK. Sous l’impulsion de Valérie et du comité, avec l’arrivée de nouveaux entraîneurs, le développement du tennis loisir, le nombre des licenciés allait croissant : 210 membres en 2010 pour se stabiliser aux alentours des 250 membres actuellement. Le club se situe au 7ème rang du classement départemental en nombre de membres, et à la deuxième place en nombre d’équipes représentées dans les différents championnats.
En 2010 : Construction du deuxième court couvert

Une belle réussite pour le TCK, des travaux forts couteux irréalisables sans la force de persuasion de Valérie, toujours prête à défendre les couleurs du TCK auprès de la municipalité, avec qui elle entretient des rapports conviviaux et de proximité.

L’organisation du tournoi internationale féminin : Valérie le défend becs et ongles, non sans toujours rappeler que dixit : « c’est le deuxième tournoi international féminin le plus important de la région après les Internationaux de Strasbourg ! »
Ce tournoi fait partie du Circuit National des Grands Tournois Féminins(CNGT), et bénéficie de ce fait du label fédéral. L’importance des dotations, le niveau de participation attirent des joueuses classées en 1ère série, promotion et deuxième série négative. (participation 2013 : n°27 et n°35 Françaises)

L’organisation d’un tournoi hivernal féminin depuis 2013 : une initiative réussie, malgré une programmation calendaire osée (Noel et Nouvel-AN). .
Le tournoi vétérans
Le tournoi interne en avril
L’open en septembre
Chers amis, adhérents du club, toutes ses actions menées dans l’ombre, méritent cet éclairage. A vadrouiller ici et là sur les courts haut-rhinois, j’entends souvent « Ah, vous avez de la chance d’être au TCK, c’est un club vivant, j’aime bien y jouer ! » Des éloges que j’entendais sans forcément y prêter attention, tant je ne m’imaginais pas qu’il pouvait en aller différemment ! « Ca me semblait normal » ! Mais recul pris, je réalise : des plages de réservation suffisamment larges pour trouver un créneau (imaginez-vous en hiver, un seul court, la course aux réservations battrait son plein !!!), des groupes d’entrainement adaptés au niveau de chacun, des stages proposés pour les enfants et les adultes à Pâques et en été par Clément, des animations été pour les enfants de la commune, l’organisation des Raquettes FFT pour les adhérentes non classées, un investissement à court et long terme pour l’école du tennis, et des manifestations extra-sportives auxquels vous êtes régulièrement conviés via le site du club ou par mails (relances régulières). A ce titre je valide ma reconnaissance à Valérie, à force de me promener et de prendre racine sur les tournois à l’extérieur, d’entendre les besoins et les attentes des licenciés, j’avoue la vivacité du TCK : place libre pour tout un chacun, tennis loisir ou compétiteur. D’autant que vous pouvez compter sur l’œil avisé de Valérie pour détecter vos forces et vos faiblesses, j’en parle en connaissance de cause : sans donner l’impression de prêter attention à vous, elle lit votre jeu et appréhende votre tennis en un rien de temps. Une lecture du jeu pas toujours consensuelle, elle vous délivre des conseils à la volée, l’air de rien, mais smashe des analyses qui prises en compte vous permettent d’avancer. De vos réticences à participer à une manifestation, elle les transcende en volonté de jouer ! Non intrusive dans votre parcours tennistique, souvent d’apparence « réservée », la présidente du TCK arbore une détermination sans faille pour créer une dynamique au sein d’un des plus actifs clubs du Haut-Rhin. Les doléances, les réticences et les éventuelles revendications des uns et des autres, légitimes car il n’existe pas de vie associative sans attentes, se doivent avant tout de reconnaître qu’un tel parcours « présidentielle » mérite cette petite mise en lumière, un éclairage nécessaire pour mieux connaître votre club.

Un portrait incomplet si l’on n’évoquait pas la signature manifeste de Valérie de rassembler autour de bonnes tablées et de menus concoctés par les bénévoles et membres du comité, familles, amis, « Kembsoises et Kembsois », connaissances. Chaque tournoi propose des menus du jour, pour la modique somme de 10euros, entrée, plat et dessert. Nos charmants « anciens », les cuisiniers en chef du comité et membres s’activent en cuisine pour accueillir les affamés. Un franc et réel succès, rares sont les tournois qui allient le sport et la gastronomie « terroir ». Notoires et festives, les animations de fins de tournoi, pour ponctuer les semaines tennistiques, afin de réunir tous les protagonistes autour du pot de l’amitié et de lâcher la pression des matchs. Abolies les frontières du classement et déjouées les déceptions des vaincus, tous réunis autour de la même cause : se lâcher et fêter !

Voilà Valoche, et maintenant je te dis : Santé et merci pour tout ce travail de l’ombre !

Venez nombreux et n’hésitez pas à vous inscrire au tournoi double mixte surprise du dimanche 30 mars : manifestation ouverte à toutes et tous, vous ne connaitrez votre partenaire qu’après tirage au sort, mais sachez que vous pouvez compter sur la bienveillance de Valérie ! Les doubles seront constitués en fonction des niveaux de chacun ! De votre participation active dépendra aussi la pérennité d’une ambiance conviviale ! L’occasion pour vous de côtoyer les autres membres et de faire connaissance avec les dirigeants du club.

Chroniques à venir entre autres: lumière sur l’école du tennis, les bénévoles, membres actifs du comité, les résultats et performances récentes des uns et des autres et bien sûr : le suivi de nos joueurs sur les différents tournois à venir.

Annabelle / Eryne

Annabelle / Eryne

Vice Présidente

Forte d’une courte expérience tennistique dans son enfance, les réminiscences sportives d’Annabelle Mura, la conduisait à soumettre à sa fille la palette diverse des activités physiques proposées à nos enfants. Eryne, petite gymnaste d’alors, optait à 5 ans pour le tennis. Le choix du TCK s’imposait de fait : domiciliée à Village-Neuf, la famille Mura signait alors au TCK, seul club du coin qui proposait des entrainements le lundi soir. Après un round d’observation d’un an, en tant que spectatrice de sa fille, Annabelle foulait à nouveau les courts. Dotée d’un coup droit nettement plus académique que son revers perfectible, Annabelle participe à la manifestation « Raquettes FFT », engrange suffisamment de points pour monter en classement, 30/3. Combative, toujours souriante, Annabelle situe sa marge de progression à 30, si elle dit pouvoir améliorer sa technique, elle avoue néanmoins être freinée par le physique, pêché d’endurance ! Compétitrice dans l’âme, Annabelle multiplie ses entrainements par passion avec le louable souhait d’asseoir ses coups, présente aux cours de Clément le mardi soir, de Valérie le jeudi soir, elle perfectionne son service aux côtés de Jonathan ! La complémentarité de ces entraînements magnifieront ton jeu Annabelle, et tu rivaliseras rapidement avec Alizée Cornet, n’aies crainte !!!!

Pour l’avoir déjà vu jouer plusieurs fois, je relève avec plaisir son fair-play, son enthousiasme, et je signe d’un grand bravo les quelques défis relevés au vu de matchs considérés comme perdu d’avance. Que dire de cette belle performance au tournoi de Huningue en 2013, face à une adversaire mieux classée(30), qui l’avait déjà battu à trois reprises les fois précédentes, Annabelle cèdera le premier set, puis menée 0-4 dans le deuxième, c’est au courage qu’Annabelle remonte dans le set, pour le gagner et engranger le troisième !Le match aura duré plus de trois heures !!! En tenniswoman accomplie, Annabelle accompagne Eryne à l’école du tennis les mercredis, jeudis et vendredis soir pour l’entrainement physique de cette dernière ! Désireuse de s’investir davantage, Annabelle intègre en septembre 2013 la Commission Sportive du Comité !

Voilà comment une maman, au départ accompagnatrice de sa fille à l’école de tennis est devenue une licenciée active et engagée au sein du club ! Tant d’exemples jalonnent l’historique du club, l’Ecole du Tennis est un vivier de futurs joueuses et joueurs mais aussi un « réservoir » de nouveaux adhérents adultes prêts à s’impliquer au TCK !

Première interview d’Eryne Mura, avec ses mots à elle

1/ Bonjour Eryne, quel âge as-tu, et quand as-tu commencé le tennis

J’ai 8 ans et je suis venue au TCK à l’âge de 5 ans, j’ai commencé au mur au mini-tennis, ensuite nous avons fait des petits jeux, et maintenant on joue vraiment, on joue depuis la ligne de fond, fini la ligne intermédiaire
2/Aimes-tu venir jouer au tennis

Oui, c’est intéressant maintenant, parce que je progresse et que l’on fait des points comme les adultes Clément, Cynthia et Régis sont très gentils. Et puis je me suis fait des copines au club.
3/ Combien de fois par semaine t’entraines-tu ?

Le mercredi je m’entraine avec Régis, le jeudi avec Cynthia et le vendredi soir je participe au cours « physique » avec Clément
4/ Ah qu’est ce que le « physique »

Eh bien avec Clément on fait des petits ateliers, pour travailler l’endurance. C’est super et on s’amuse, c’est adapté pour nous
5/Pourrais-tu déjà me dire quel est ton point fort et quel est ton point faible au tennis ?

Je crois que mon coup droit est meilleur que mon revers, mais maintenant on travaille aussi le service du fond du court, c’est chouette
6/As-tu déjà pratiqué d’autres sports ?

Oui la gymnastique quand j’étais « enfant » (dixit !!!!), peut-être que je vais aussi faire de la natation
7/ As-tu déjà participé à des tournois ?

Oui, 3 fois et j’ai gagné une coupe, mais c’étaient des matchs depuis la ligne intermédiaire. Le 16 avril prochain, je participe à un tournoi avec mes copines Lucie, Romane et Laure. Là ce sera « un vrai tournoi », avec des jeux et des points comme les adultes
8/Que t’ont appris tes parents et tes entraineurs sur ton comportement à adopter sur un court

Il ne faut jamais abandonner, ne pas s’énerver contre l’autre joueuse parce qu’elle nous a mis des balles trop courtes ou trop longues, et il ne faut jamais pleurer
9/ Est-ce que tu viens à tous les entrainements ?

Oui, même quand j’ai un gouter d’anniversaire le mercredi après-midi, je m’arrange pour partir plus tôt, papa vient me chercher pour être à l’entrainement à 17 heures
10/ Sais tu qui est la présidente du club ?

Oui Valérie, enfin Valoche quoi !

Jocelyne

Jocelyne

Trésorière

Portrait de famille

Des étoiles plein les yeux, un enthousiasme exubérant au sens noble du terme, Jocelyne narre avec aisance l’histoire de sa famille. Aguerrie aux défaites et fière des victoires, le récit se bonifie au fil de l’entretien explorant le champ lexical de la joie, écartant tout pessimisme.

Bercée aux joies de la vie associative, un papa pompier bénévole, une maman choriste, Jocelyne grandit dans cette ambiance harmonieuse et transmettra à son entourage le gène de l’intérêt commun. Mariée à Dominique, le binôme s’accordera pour générer au sein de la famille une débordante énergie, jamais démentie à ce jour.

En 2001, Jocelyne troque sa raquette de badminton (ou elle évoluait à un niveau fort honorable) pour celle du tennis. Aujourd’hui figure incontournable du TCK, au comité depuis 2004, ses talents de trésorière rigoureuse et pointilleuse, confirment le vote de confiance qui lui est accordé depuis 10 années, maintenant.

Un bail qui en ferait pâlir plus d’un premier ministrable !!!

Mais au-delà de la reconnaissance de ses compétences comptables, Jocelyne fédère au sein du club grâce à sa joie de vivre, son engouement pour le beau jeu et bien évidemment pour ses talents d’animatrice hors pair !

Dominique et Jocelyne inoculent le virus du sport à leurs enfants Yannick et Cynthia, dès leur plus jeune âge se passionnent l’une pour le badminton et l’autre pour le football, Cynthia participera au championnat du Haut Rhin catégorie minimes.

Le virage tennistique s’opère au début des années 2001-2002. Elèves de l’école du tennis, leur assiduité, leur persévérance se voient aujourd’hui récompensées par d’honorables classement : 15/5 pour Cynthia et 15/1 pour Yannick.

Des résultats forts prometteurs en 2013, un début de saison 2014 soldé par de belles victoires, et l’objectif de monter en deuxième série pour Yannick se profile sans l’ombre d’un doute !!!

A table chez les Miclo, on discute tennis : les plaies des défaites sont pansées par la pertinence de l’analyse de Jocelyne, des propos judicieux, justes et appropriés !

Ne défiez jamais Jocelyne au Live Score Tennis : capable de suivre deux matchs, à la fois, sans en perdre une miette, elle annonce point par point les scores et ne se trompe jamais !!!En experte, elle rend compte du jeu et de la technique des protagonistes, en toute objectivité. Un don d’ubiquité rarement observé sur les courts !!!

Jocelyne, une passionnée comme on en rencontre peu, exaltée et reconnaissante : elle avoue aisément avoir trouvé au sein du TCK une « seconde famille », un cocon convivial, et c’est dans son sillage que marchent Dominique, Cynthia et Yannick. Dominique membre permanent et jeune licencié tennis depuis 2013, n’est jamais en reste quand la fête bat son plein : organisateur des soirées karaoké, cuisinier talentueux il n’en occulte néanmoins pas ses fonctions de Président de l’association Sport Culture et Entraide au sein de son entreprise, sportif accompli, il sillonne les sentiers et pistes cyclables quotidiennement ! Cynthia, responsable intendance au sein du comité, monitrice- éducatrice pour le Mini Tennis, organise des activités extra-sportives et anime chaque été les manifestations tennis proposées aux enfants de la municipalité. Yannick, photographe attitré du club, propose ses bons soins et son aide précieuse, participe aux championnats été et hiver par équipes.

Avouons que le Tennis club de Kembs a trouvé en Jocelyne la personne idoine, quasi infaillible dans son rôle de trésorière du club et toujours disponible, elle enchaîne ses activités sans jamais rompre, accueillant les impondérables de dernière minute (allo Jocelyne, il me faut des jetons lumière pour demain matin 8h00, je peux passer encore vite fait ce soir !!!!) avec grande classe, vous propose même un café et un encas sur le pouce !

A l’occasion de l’Open, Jocelyne se met à disposition du club, prend des congés pour gérer en mains de maître l’intendance du tournoi : organisation des repas, et tout ce que cela comporte comme travail en amont, gestion des équipes de bénévoles, suivi comptable au quotidien, et bien évidemment spectatrice assidue des matchs !!!

Voilà, Jocelyne a eu son diplôme es Tennis avec mention, option « altérité », et « don de soi » !

Il est bien loin le temps où tu accompagnais tes enfants à l’Ecole du Tennis, loin le souvenir de ta première compétition par équipes (Les Raquettes FFT), mais si proche le temps de te remercier pour tout ce que tu fais pour le club !

Garde ta pêche et ton sourire, il nous font tellement de bien !

Jean Gab

Jean Gab

Poste

Parcours régional, départemental puis Fédéral !

Ironie du sport, après une carrière de volleyeur au palmarès notoire, le parcours de Jean Gabriel Walliser s’orientera très vite vers le tennis ! A l’origine de ce changement de cap, quelques douleurs au genou sur fond de blessures traumatisantes.

Quand il s’agit de raconter ses faits d’armes, rien ne semble l’arrêter !

S’il arbore aujourd’hui les couleurs du club du Tennis Club de Kembs, c’est à Kingersheim qu’il signe d’abord en 1994, ou il partira à l’abordage du Tennis Entreprise. Voie à laquelle il restera toujours fidèle ! S’il n’a pas pratiqué le tennis à haut niveau (classé -30/3), son addiction à la petite balle jaune et son engagement pour ce sport l’emmèneront sur des chemins fédéraux, poussant la porte des instances dirigeantes.

D’abord parent investi au club de Kingersheim, il y intègre rapidement le comité en 1999, en tant que secrétaire puis en tant que vice-président.

Au gré d’une mutation professionnelle en 2001, il démissionne de Kingersheim et signe à Besançon.

L’esprit du Tennis Entreprise, appelé communément « Corpo », lui sied comme un gant, pour lui jouer en équipes c’est renforcer la cohésion sociale, rencontrer d’autres acteurs de la vie économique de la région, nouer des amitiés au fil des rencontres « Corpo », tant de facteurs appropriés à sa personnalité dévouée à la notion du sens commun d’une discipline considérée comme « individuelle ». Les compétitions les plus sérieuses prennent alors des allures de parties de campagne entre « mordus de la balle jaune »

De solides amitiés naitront, à ce titre, son fidèle compagnon en tennis Corpo, Bruno Karch le sollicitera en 2004 pour superviser au pied levé, en tant que juge arbitre, le tournoi Open Féminin de Kembs. Jean Gabriel acquiesce avec enthousiasme à cette requête. Licencié au TCK de 2004 à 2007, il y restera toujours membre. Appelé à la rescousse d’un navire à la dérive, il présidera à la tête du SREG (Sports réunis des électriciens gaziers) en 2007 afin d’y redorer le blason de la section Tennis, et donner un nouvel essor au club alors en difficultés ! Angélique mission pour Jean Gabriel effective jusqu’en 2011, l’année de son retour définitif sur les courts de Kembs.

Mais c’est en 2008 que s’opère un tournant décisif pour Jean Gabriel, il relève le défi de la Ligue d’Alsace qui lui propose de se présenter sur une liste du Comité Directeur ! Même s’il avoue que le pari n’était pas gagné d’avance, c’est avec succès qu’il sera élu, au côté de Valérie Muller, présidente du TCK.

Depuis 2012, Jean Gabriel officie en tant que Président Coordinateur de la Commission Sportive à la Ligue d’Alsace.

La même année, il élargit son horizon, gravit un échelon supérieur : sollicité par la Fédération Française de Tennis, qui reconnaît en Jean Gabriel une valeur sûre, ses concluantes actions menées auprès de la Ligue sont alors récompensées par la gratitude de ses pairs, les présidents des ligues de tennis. Sur les quatre postes à pourvoir à la Commission Fédérale des Epreuves par Equipes, Jean Gabriel Walliser s’arroge avec succès l’un d’eux. Une petite fierté pour le tennis alsacien, fort peu représenté jusqu’alors à la FFT. Elu depuis 2012, son mandat s’achèvera en 2016, avec option « renouvellement de mandat » possible.

Les diverses et multiples fonctions de Jean Gabriel ne lui laissent guère le temps de « fainéantiser » une retraite dorée et méritée, sur les routes et courts environ 30 à 40 heures par semaine, l’ennui n’est pas prêt de le gagner, au contraire, son enthousiasme est à la mesure de ses compétences, solide, sincère et infaillible.

En tant que garant des décisions prises et de leur exécution, Jean Gabriel est chargé d’organiser les épreuves par équipes (Championnats jeunes, adultes, séniors femmes et hommes), d’en homologuer les résultats, de régler les éventuels litiges, d’être force de proposition pour élaborer de nouveaux règlements.

Insatiable et infatigable, en 2011 il ajoutera une nouvelle casquette de gouvernance à son actif, et prendra en charge le maintien et l’organisation des Compétitions Sportives des Epreuves par Equipes Tennis Entreprise à la Commission Départementale, où il exerce les responsabilités qui lui sont confiées par la Ligue. Lors de la rencontre victorieuse de la France en Coupe Davis à Nancy(après avoir surmonté un handicap de deux points face à l’Allemagne, merci Jo, Gaël, Julien et Mika !!!), accompagné de Jean Marie Stanisière, Président de la Ligue d’Alsace, il a rencontré ses homologues lorrains et le Président de la FFT, Jean Gachassin. Ensemble, ils valideront la mise en place d’un Championnat Interrégions Séniors Femmes et Hommes, (65 ans et plus) afin d’opérer un rapprochement interligues.

Rien ne l’arrête en somme, en homme d’action dévoué, son sens des initiatives et sa perception analytique, lui valent de s’épanouir au quotidien auprès des acteurs du beau monde du tennis, sans jamais faillir, Jean Gabriel est un homme de cœur, passionné.

Un parcours qui me laisse à la fois songeuse et envieuse !

Un grand bravo pour ton investissement Jean Gab’, puisses tu continuer à tracer ton petit bonhomme de chemin sans jamais t’arrêter !

Et Merci : s’impliquer bénévolement avec autant d’engouement force mon admiration :

Un exemple à suivre !